Comment mettre en forme ses idées ?

 

Illustrer une idée ou un concept passe inévitablement par les bases du dessin qui doivent être assimilées. La perspective, la gestion des volumes, des ombres et des lumières ne sont pas des options facultatives dans la méthodologie d’apprentissage du dessin. Ces notions sont nécessaires pour débloquer des logiques psychiques et pour vous aider à appréhender les objets différemment. Un objet industriel quel qu’il soit est avant tout un ensemble de volumes qui se rencontrent, fusionnent, s’additionnent et qui parfois aussi se soustraient. Pour intégrer cette construction, il est donc impératif d’intégrer des bases classiques.  

 

Une fois que vous aurez assimilé ces techniques, il sera temps pour vous d’apprendre à raconter une histoire. Dans le cadre du Design, le dessin nous sert à raconter l’histoire d’un produit. Nous développons des petits scénarios qui peuvent prendre la forme de « story-board » par exemple. Ce type de représentation permet de se focaliser sur les points importants, que ce soit pour un service ou un produit. Nous n’apprenons pas le dessin en tant que Designer pour gagner des prix d’illustration, mais bien pour des prix de conception. Pour bien concevoir son produit, le dessin est un outil qui nous autorise à projeter nos idées à moindre frais sur une feuille de papier. 

 

La copie comme premier levier d’apprentissage 

 

De nombreuses formes d’apprentissage passent par l’étape de la copie. Il suffit de se rappeler comment on nous enseigne à lire et à écrire. C’est un long processus durant lequel on reproduit les lettres de l’alphabet. En art c’est exactement la même chose. Que l’on reçoive son enseignement en atelier ou en école d’art, l’apprentissage des bases du dessin est toujours une étape primordiale. Cependant, il nous arrive souvent d’entendre des gens dire : 

 

« J’aimerais savoir dessiner mais je ne sais pas comment faire, et puis… j’ai pas le truc » 

 

Avant toute chose, vous devez apprendre à dessiner comme vous avez appris à lire. Nous pouvons affirmer qu’en appliquant cette méthode vous serez parfaitement capable de mettre en place n’importe quelle scène en peu de temps. Bien que nous sachions tous lire et écrire nous ne sommes pas tous de grands auteurs pour autant. Néanmoins, nous avons majoritairement déjà écrit des poèmes et des dissertations en cours, sans nous poser de question. Et personne ne s’est levé en classe pour dire à un enseignant : 

 

« J’adorerais vous rendre mon devoir mais je n’ai pas le talent de Camus… » 

 

Le dessin a toujours été dans les bases de l’enseignement en France. Ce qu’il y a de plus important à retenir, c’est que l’on nous a toujours poussé à faire. Peu importe votre niveau, vous devez dessiner, gribouiller, annoter car c’est un acte naturel et spontané. Le premier blocage dans la pratique du dessin est majoritairement psychologique. Une fois que vous aurez décidé de vous lancer, vous devrez rapidement trouver vos marques pour apprendre à bien représenter les choses.  

 

Dépasser ses blocages en se concentrant sur l’essentiel : le sujet 

 

Certains étudiants se bloquent, parce qu’ils n’arrivent pas à réaliser spontanément un beau dessin. Ils oublient qu’un client portera essentiellement son attention sur la logique développée pour résoudre une problématique. Pour exemple, sortir d’une automobile peut se dessiner d’autant de manières qu’il existe de cinématiques de portes. Alors, comment démontrer que le procédé que vous avez choisi est le plus judicieux pour votre projet ? En général, à l’aide d’un story-board assez efficace qui démontrera l’intérêt pour l’utilisateur. 

 

Représenter une idée dans le secteur du Design passe par plusieurs types de dessins. De la première esquisse au rendu final, ils correspondent toujours à une phase clé du projet. Dans sa phase exploratoire, le dessin est plus libre et plus automatique. Durant cette étape, n’importe qui peut proposer une esquisse. Par contre, dans les stades suivants, le niveau d’exécution se doit d’être plus précis. Et cela pour une raison simple, vous êtes à un niveau où la compréhension de votre proposition doit être limpide. Dessiner une idée est à la portée d’un grand nombre, pour ne pas dire de tout le monde. La mettre en image dans une démarche professionnelle et notamment dans le cadre du Design est un métier.  

 

Exemple d’une phase de recherche exploratoire en Design 

 

Les images qui vont suivre sont toutes extraites de l’un de nos ateliers de créativité de Barcelone. L’objectif du cours était de réfléchir à la conception d’une lampe. 

 

Comment mettre en forme ses idées ? | Becreative

 

Il n’est pas rare de mettre en place une série de mots et de les faire interagir les uns avec les autres. Définir une pensée avant de dessiner arrive plus souvent qu’on ne le croit. Puisque la conception de produits s’adresse à un public, il est primordial de comprendre les usages pour bien cadrer son action. Par exemple, vous pourrez observer ci-dessous que les dessins sont réalisés sur une grande table. Cela a plusieurs objectifs, l’un d’entre eux est de ne pas se laisser limiter par un format de feuille. Croyez-le ou non, mais dans cette étape, certains élèves prennent la mauvaise habitude de conditionner leur geste par rapport à un format.  

 

Comment mettre en forme ses idées ? | Becreative

 

Ce qu’il en ressort, ce sont souvent des dessins déformés ou tronqués par peur de dépasser de la feuille. Une surface libre donne de la liberté de mouvement à vos gestes. Et par conséquent vous permet d’acquérir aussi de la dextérité. Vous améliorez votre coup de crayon et vous apprenez par la même occasion à communiquer en grand vos idées. Vous proposez rapidement un volume général et, par la suite, vous enrichissez votre dessin. Cela peut être par le biais de découpe de formes particulières, ou bien de textures. L’important à ce niveau est de proposer, et de se laisser porter par ses envies et ses connaissances. Que vous soyez Designer Produit ou Transport, cette étape est la même pour tous.  

 

Rechercher des idées et les communiquer font partie du même processus 

 

On a tendance à comparer les Designers à des professionnels de la communication. Ce rapprochement vient de leur capacité à utiliser leur savoir-faire dans le cadre d’une communication efficace. Être un bon communicant fait autant partie du métier qu’être un excellent dessinateur. Les deux vont de pair dans la mesure où c’est une alchimie qui doit se mettre en place pour participer à la réussite de la compréhension de votre pensée. 

Dans une mise en situation comme celle exposée, les étudiants assimilent rapidement la notion de composition. Ils passent d’une idée à l’autre et font des rapprochements qu’ils n’auraient pas effectués si les dessins étaient restés cantonnés dans des carnets. En cherchant, ils s’approprient au mieux un projet et mettent plus facilement en scène une logique de développement.  

 

Comment mettre en forme ses idées ? | Becreative

 

Par cet exemple, nous avons voulu vous montrer comment le dessin s’installe comme un geste naturel dans le cadre d’un dialogue. Pour cela, la meilleure manière de le vivre sans la moindre appréhension réside dans l’acquisition d’une confiance dans ses capacités. Pour revenir à la question essentielle du dessin et de ses techniques de représentation, réfléchissez à ces quelques interrogations :  

 

 Sur quels supports dessinez-vous ? Papier, carnet ou autres ? 

Avec quels matériaux travaillez-vous ? Crayon, craie, feutre, stylo ? 

 Dessinez-vous rapidement ? 

 Savez-vous mettre en scène une situation ? 

Avez-vous déjà réalisé un Story-Board ? 

Quels sont vos thèmes de prédilection ? 

Quels sont vos points forts ?  

 Quels sont vos points faibles ? 

 

En répondant à ce type de questions, vous déterminerez les frontières de votre zone de confort. Cela vous aidera à cibler des lacunes que vous n’aviez pas forcément remarquées auparavant. Il vous sera donc plus aisé de les combler pour obtenir un niveau professionnel. 

 

Comment mettre en forme ses idées ? | Becreative

Conclusion 

 

N’oubliez jamais que vous devez considérer le dessin comme une discipline qui nécessite un apprentissage rigoureux. D’autant plus si vous souhaitez l’intégrer dans une démarche professionnelle. Les différentes phases de développement d’un projet vous amèneront à développer vos aptitudes illustratives de différentes manières. 

Gardez donc à l’esprit que votre capacité à dessiner doit toujours être au service d’une idée. Avoir une identité artistique est un excellent atout, mais il ne doit pas être le seul. Savoir mettre en scène des idées est une chose, apprendre à en avoir en est une autre. C’est ce que nous verrons dans un prochain article. D’ici là, n’hésitez pas à commenter celui-ci, ou à revenir vers nous pour des détails concernant nos formations. 

Par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voulez-vous recevoir la Newsletter?

Suivez nos cours et nouvelles sur Becreative

L'APPRENTISSAGE C´EST FACILE

Retour haut de page